• mariemiles

10 SEPT. 2008

10 SEPT. 2008

creux dans le mot ces jours-ci la musique a la particularité d'habiter sans encombrer l'espace ses pleins comme ses vides ; je cherchais le vent je me souviens au mois d'août je viens de comprendre le vent par les failles ou sans elles occupe l'espace en le dégageant

Recent Posts

See All

27 juin 2009

je vois vos yeux sur cette photo qui regardent vers moi mais d'un autre temps d'un autre lieu où je n'étais pas je ne reconnais pas votre visage je me rappelle pourtant l'océan que votre lèvre légère

À voir

Il y a 12 ans je commençais à mourir le long labeur de quelques mots choisis pour leur inlassable morphologie et par économie fanée avant d'ouvrir, me voilà aujourd'hui un bourgeon dont les rides n'of

La fin d'un amour

23 JUIN 2009 ne vous mettez donc pas ainsi en colère cher esprit pourtant si brillant de nuances et d'éther vous cherchez or ce que vous cherchez n'a pas la forme d'un monolithe celui par lequel vous

©2019 Marie Deschênes

Semi-retired dancer now living in New York

French poet and snob, with vaguely misanthropic moods yet, to her great despair, an undying hope

in what tomorrow may bring.